[Négationnisme 6] – Mon beau lobby, roi des complots !

L’un des arguments les plus réccurents et les moins étayés est sans contexte celui du lobby juif. Cette idée du lobby est mise en avant en fonction de quelques points précis, qui sont pour une large part fantasmés.

Si on en croit les négationnistes à ce sujet, le génocide juif aurait été préparé, souhaité et mis en place par les juifs. Pourquoi ? Pour aboutir à la création de l’Etat d’Israël qu’ils réclamaient depuis plusieurs années. Est-ce vraiment le cas ?

lobby juif - intro - Notions d'Histoire

Nota bene : Pour ceux qui douteraient du recourt fréquent à l’explication du lobby juif, je vous incite à aller faire une petite requête google sur le sujet ou bien si vous avez la flemme d’aller lire cet article particulièrement nauséabond de Stopmensonge. Ne vous dîtes pas que cela n’existe pas et ne minimisez pas le phénomène qui est particulièrement virulent. (P.S :  suite à cet article Stopmensonge n’a visiblement pas assumé et a retiré son article qui s’intitulait : Mensonges sur les chiffres de la Shoa et la création de l’État d’Israël. Je vous fourni donc grâce au cache de Google la sauvegarde internet de cet article, à télécharger puis à ouvrir dans votre navigateur web.

La Shoah est tout de même bien utile aux juifs.


Cette vision de la Shoah apparaît dans la seconde moitié du XX°s. Elle repose sur l’idée de profit et d’intérêt à rechercher. On trouverait ainsi les vrais responsables d’un événement puisqu’ils profiteraient du « crime ».

Cette idée amène certains à penser que la Shoah a été voulue et/ou instrumentalisée par les juifs afin d’aboutir à la création de l’état d’Israël.

« La véritable raison de la loi Gayssot est d’empêcher les gens de savoir qu’une des principales raisons de cette guerre était d’organiser et légitimer la création d’un État Illuminati (Israël), d’une armée privée Illuminati (Le Mossad), le tout en partie payé par les contribuables européens des 2 camps. »

— Stopmensonges, source citée plus haut.

Cette idée s’accompagne donc d’une négation de la Shoah qui ne serait qu’un mensonge de plus du « lobby juif ». Il s’agit là d’une mise en avant de l‘idée de complot juif. Idée que j’avais déjà en partie traitée dans un précédent article.

L’idée de la création d’un état juif n’est pas consécutive à la Shoah ou à la Seconde Guerre mondiale. Cette volonté était déjà présente au début du XX°s.

L’idée que la Shoah sert la cause juive n’est pas à proprement parler du négationnisme puisque la communauté historienne reconnaît la chose. En effet, selon les historiens l’opinion publique internationale est plus favorable à la création d’un état dédié au sortir de la Seconde Guerre mondiale qu’au début du XX°s, date à laquelle la première demande est formulée.

Ce qui relève en revanche du négationnisme, ce sont les affirmations selon lesquelles les juifs auraient organisé, préparé, voulu, exagéré, instrumentalisé le génocide pour s’en faire un levier des plus utiles.

Il s’agirait donc selon les négationnistes de manipulations et de mensonges afin de servir les intérêts juifs, le tout orchestré par ce fameux lobby juif. Il faudrait donc retenir de tout cela que la Shoah n’est finalement pas si grave que cela, qu’il s’agit d’une manipulation pour parvenir à justifier la création d’un état juif. Un exemple de ce type de propos ici.

lobby juif et israël - Notions d'Histoire
Quand ce n’est pas les aliens des pyramidologues, ce sont les juifs des conspi et des négationnistes. Quelle joie de faire de l’Histoire décidément !

En fait, il s’agit ni plus ni moins que de considérer tout événement précédent ayant mené directement ou non à la création d’Israël comme voulu et organisé par ceux qui y ont intérêt.

La Shoah n’est donc intégrée dans cette pensée négationniste que sous l’aspect d’un événement voulu par la communauté juive afin de parvenir à obtenir enfin son état juif.

Cette approche est particulièrement orientée et si les négationnistes l’utilisent c’est avant tout par intérêt.

L’intérêt de cette approche pour le négationnisme ?


Cette approche de la Shoah et l’idée d’un complot juif est particulièrement pernicieuse. Elle introduit des propos, des idées et des principes particulièrement mensongers que l’on pourrait résumer avec l’image suivante :

complot juif selon les négationnistes - Notions d'Histoire
Et si cela vous fait rire, imaginez au bout de la centième ou de la millième fois qu’on vous dit cela.

 En version longue et un peu plus détaillée, voici ce que cela donne :

  • La création de l’état d’Israël serait donc la résultante de mensonges et de manipulations.
  • La Shoah, voulue et organisée même par les juifs selon certains, devient non plus la faute du régime nazi mais la faute des juifs eux-mêmes. Cela contribue à réduire l’importance des morts et induit l’idée d’une version officielle mensongère.
  • L’existence d’un lobby juif international, capable de supplanter les états pour parvenir à ses objectifs est posé devant nos yeux de manière plus ou moins subtile. Un exemple actualisé à notre temps présent, directement tiré du négationnisme à propos de la Shoah.
  • Cette vision des faits qui reste indémontrée permet notamment de justifier l’incapacité négationniste à démontrer et convaincre la communauté scientifique.

L’existence de ce « lobby » et des « mensonges » introduisent dans la mentalité négationniste l’existence d’un mensonge véhiculé par les historiens. Mensonge qui serait  protégé par tous les moyens. Les négationnistes n’hésitent ainsi pas à dire « qu’on cherche à les faire taire car la vérité dérange ». Propos que l’on retrouve d’ailleurs dans notre tract.

Cela étant, cette version possède plusieurs problèmes dont les négationnistes ne veulent pas entendre parler.

Des écueils dont on ne veut pas tenir compte :


L’argument de la volonté de génocide pour obtenir son propre état pose quelques tous petits problèmes. Trois fois rien, vraiment :

  1. L’idée de tuer ou de laisser tuer volontairement des millions d’individus pour obtenir une opinion favorable est probablement satisfaisante pour certains. Mais dans les faits, rien ne garantit le succès d’une telle opération, il faut bien le souligner. En fait il s’agit d’une réflexion a posteriori afin de trouver des justifications qui nous plaisent. Mais là, ce n’est plus de l’Histoire, c’est du conspirationnisme. Et là, je vous renvoie aux articles dédiés sur le site.
  2. Le second point un peu problématique, c’est qu’affirmer que les juifs ont joué un rôle dans la Shoah, à dessein, bah, cela nécessite des preuves. Qu’on attend toujours. De ce fait, la valeur de l’argument est de zéro. La charge de la preuve revient à ceux qui affirment.Les souces en options ? - Notions d'Histoire
  3. Il y a une chose que certains ont tendance à oublier. Et probablement que, arrivé à cette profondeur dans le négationnisme, vous commencez à avoir un peu la tête dans le guidon. Rappelez-moi les raisons de l’extermination des juifs et des tziganes déjà ? Ah oui, l’idéologie nationale-socialiste mise en place et renforcée par un régime totalitaire fascisant Hitlérien. Et pour cela, il suffit d’ouvrir Mein Kampft, écrit entre 1924 et 1925 pour s’en rendre compte à son contenu. Soit quelques années avant le génocide.

En somme ?


Alors, je ne vais pas reprendre en détails tous les problèmes de cette idée du lobby juif et de ses mensonges. Pour la bonne raison que c’est à celui qui affirme quelques choses d’en apporter la preuve, encore une fois.

C’est là tout le problème en réalité : le négationnisme en vient à poser l’existence d’un lobby comme étant une preuve en soi, sans jamais effectuer de démonstration rigoureuse de son existnce ou de ses exactions.

Outre la logique capillo-tractée de certaines réflexions (« osef des millions de morts » pour le négationnisme qui se couple à  « tout se déroule selon le plan prévu par le lobby juif »), il y a un autre petit souci qui me fait littéralement pousser des envies d’IVG tardives, c’est l’idée selon laquelle le génocide juif serait purement et simplement une fake-news. Je vous laisse prendre un instant pour réfléchir sur ce que cela signifie sur cette période de l’Histoire concernée : réalisation des bâtiments d’extermination pour la fake-news, rapports d’information faux, victimes qui n’auraient jamais vécues ou jamais mise à mort. En clair, toutes les preuves de l’Histoire seraient « fake-news ». Ce qui s’avère  bien pratique pour le mensonge négationniste…

Bien qu’on puisse penser que cela n’a que peu d’importance, ce n’est pas le cas car l’an passé, en décembre au Texas, une pancarte annonçant que l’Holocaust était une fake-news a été placée devant le musée de l’Holocauste. Ce qui va de pair avec une hausse des actes anti-sémites et négationnistes.

Si donc j’évoque la chose et que je parle de cet argument du complot ou du lobby juif, ce n’est pas par gratuité ou plaisir malsain de me faire du mal, c’est pour faire saisir le niveau de délire dans lequel peut se plonger le négationnisme et à quel point les démonstrations importent peu pour ceux qui s’en réclament.

C’est probablement une fois ce niveau atteint, qu’on peut saisir pleinement le problème que représente le négationnisme : ce n’est pas de l’Histoire, ce n’est pas non plus une démarche critique. C’est une volonté stricte de nier par tous les moyens l’épisode génocidaire et de justifier une haine raciale.

On touche là à un autre souci majeur : l’impossibilité du dialogue et ce, malgré ce que les négationnismes peuvent affirmer à ce sujet. En effet, la véracité historique est jetée aux orties parce qu’on ne veut simplement pas en entendre parler.

Paradoxalement, le négationnisme se veut une démarche critique fondée sur une remise en cause alors qu’il se trouve lui-même imperméable à toute remise en cause. C’est ce qui fait notamment que depuis le temps et les études réalisées sur le sujet par les Historiens, ces derniers considèrent le sujet du négationnisme comme une perte de temps.

Le sujet est alors relégué au domaine de la justice mais ce faisant, la faible implication des historiens laissent le terrain ouvert aux négationnistes, qui eux, comptent bien en profiter.

Pour aller plus loin :


  • Concernant les causes de la Shoah, il serait bon de lire cet article : Tendances dans la recherche sur les causes de la Shoah : Le contexte politique et social, 1945-2000, par Dina Porat et traduit de l’hébreu par Yaël Shneerson, dans Revue d’Histoire de la Shoah 2008/1 (N° 188), pages 149 à 176.
  • On pensera sur le sujet à consulter à propos du lobby juif et de la rhétorique complotiste du négationnisme cet ouvrage : « Négationnisme et complotisme : des exemples typiques de désinformation », Valérie Igounet et Rudy Reichstadt, dans Le Temps des médias, vol. 30, no. 1, 2018, pp. 139-151. A ne pas rater, surtout concernant les mécaniques conspirationnistes du négationnisme.
  • Un point qui me semble particulièrement important pour compléter cet article est de comprendre (en plus de tout ce que j’ai pu écrire) pourquoi on lutte contre le négationnisme. Dans ce contexte, lire cet article bien étoffé sur la question de la reconnaissance du génocide et de la répression du négationnisme. On y trouve l’intégralité du problème négationniste face aux lois et les réponses judiciaires apportées.
  • Pour des lectures supplémentaires sur le sujet du négationnisme, vous pouvez exploiter cette bibliographie.
  • A propos de la création de l’état d’Israël, il suffira de lire cet article pour comprendre la complexité autour du phénomène. Le rôle de la Shoah fut certes important comme le disent les Historiens mais d’autres facteurs ont permis cette création.

Vous voulez me soutenir dans mes efforts, vous pouvez me faire un don sur Tipeee ou regarder une vidéo pour m’aider.


 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s