Les 5 citations historiques préférées des complotistes (et ce qu’elles veulent vraiment dire)

C’est toujours bien de citer un grand auteur. Cela donne de l’autorité, une aura de personne cultivée, du prestige social. Ou alors, ça vous fait passer pour un gros teubé qui ne mérite qu’un ravalement de façade à coup d’outils de jardins de qualité supérieure. C’est tout l’un ou tout l’autre.

Oui, une citation, c’est comme la gastro, vous avez le droit de l’évoquer mais ce serait mieux de ne pas en foutre partout.

Car, entendons-nous bien là dessus : citer, c’est bien ; citer quelqu’un sans rapport dans la conversation ou une personne qui n’est pas compétente dans le domaine, c’est mal.

Et parce que vous ne voulez pas être quelqu’un qui fait du mal, vous allez lire cet article, n’est-ce pas ?

Lire la suite

Publicités

[Négationnisme 6] – Mon beau lobby, roi des complots !

L’un des arguments les plus réccurents et les moins étayés est sans contexte celui du lobby juif. Cette idée du lobby est mise en avant en fonction de quelques points précis, qui sont pour une large part fantasmés.

Si on en croit les négationnistes à ce sujet, le génocide juif aurait été préparé, souhaité et mis en place par les juifs. Pourquoi ? Pour aboutir à la création de l’Etat d’Israël qu’ils réclamaient depuis plusieurs années. Est-ce vraiment le cas ?

Lire la suite

[Négationnisme 5] – Fuck le consensus !

Après tout ce que nous avons déjà vu sur le négationnisme, que reste-t-il à dire de plus ? En dépit de ce que l’on peut penser, ce sujet est des plus riches et il reste encore beaucoup à traiter.

Un point qui ne saute pas tout de suite aux yeux dans ce document de quelques pages est la remise en cause du consensus scientifique historique sur la question du génocide juif.

La chose n’est pas écrite directement mais le propos est présent tout du long, de manière subtile. C’est ce qui donne ce nom de « négationnisme ». Il ne s’agit pas seulement de nier le génocide juif. Il est aussi question de nier le consensus à ce sujet. Ce qui fait suite à une stratégie précise visant à remettre en cause ce consensus dans la pensée populaire afin de le discréditer.

Par ricochet, si le consensus est invalide, alors le génocide l’est tout autant.

A ce stade de la réflexion, deux questions émergent d’elles-mêmes :

  1. Qu’est-ce qu’un consensus scientifique ?
  2. Peut-on remettre en cause ce consensus ?

Lire la suite

[Négationnisme 4 ] – « On ne peut pas se fier aux témoignages ! » – Vraiment ?

Rabâché jusqu’à la nausée, le négationnisme insiste régulièrement sur l’absence de valeurs des témoignages. Tout particulièrement, il insiste sur les contradictions des témoignages pour établir qu’on ne saurait s’y fier lorsqu’on est rigoureux.

La problématique a pourtant déjà été traitée par les historiens et le domaine de l’historiographie. Qu’en est-il ? Et pourquoi ?

Lire la suite

[Négationnisme 3] – L’argumentaire « château de cartes »

La démarche hypercritique, classique du négationnisme, s’accompagne bien souvent d’une approche argumentative de type « château de cartes ». Théorie que l’on nommee aussi pafois « théorie des dominos ». De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que cela prouve ?

Lire la suite

[Négationnisme 2] – Démarche hypercritique

Le génocide étant défini précisément, l’une des démarches du négationnisme va être de réfuter certains traits de la Shoah pour le faire sortir du cadre du négationnisme. Il est alors question de retirer la volonté d’extermination ou la systématisation par exemple.

L’idée est ici très simple : si l’une des trois conditions du génocide n’est plus remplie alors ce n’est plus un génocide.

Comment donc procéder pour cela ? En utilisant la démarche hypercritique consistant à tout remettre en cause systématiquement. Vous voulez des explications ?

Lire la suite

[Négationnisme 1] – Génocide : « Faisons cela bien ! »

Comment peut-on nier un massacre de plusieurs années ayant entraîné l’extermination de 5 à 6 millions d’individus ?

Comment est-il possible d’affirmer que les crimes de masse n’ont pas existé alors qu’ils ont conduit à l’élaboration de la notion de crime contre l’Humanité ?

Devant l’ampleur du génocide juif, il semble difficile de concevoir qu’on puisse en réfuter l’existence. Pourtant, environ un tiers de ceux qui sont au courant de l’holocauste estiment que cela est exagéré. Comment est-ce seulement possible ?

Lire la suite

[Négationnisme 0] – Que faire quand on reçoit des propos négationnistes ?

Il y a de cela quelques mois, on m’a transmis un document négationniste en me demandant mon aide face à celui-ci. Il me fallait donc prendre une décision. Allais-je traiter ce document ou laisser couler ? Bien évidemment, je ne pouvais décemment pas laisser de tels propos en liberté.

La question s’est alors posée de ce que j’allais en faire. En effet, comment traiter ce document ? Comment faire comprendre l’arnaque que constitue le négationnisme ?

Lire la suite

Vulgariseur et vulgarisé : comment assurer le dialogue ?

D’un côté les tenants, de l’autre la communauté sceptique. Simple, binaire, efficace. Mais derrière cette opposition se cachent bien des problèmes, dont la plupart ne tiennent pas vraiment du fait de la science. En faute, la communication. Pourquoi a-t-on autant de mal à communiquer, à dialoguer avec le camp opposé ? Comment y remédier ?

Lire la suite

2018 est mort, vive 2019 ?

Une absence de presque deux mois, tant du site que des réseaux sociaux. Pour des raisons de fatigue, de manque d’énergie et d’un certain ras le bol. Mais aussi à cause de nombreux projets qui requéraient mon attention et de pas mal de réflexions.

La nouvelle année débute. C’est le moment de faire le point et de m’expliquer. Vous me suivez ?

Lire la suite